North American Aerospace Defense Command

Nouvelles du NORAD 

 


L'histoire du NORAD

 

Le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) est une organisation militaire binationale créée officiellement en 1958 par le Canada et les États-Unis pour surveiller et défendre l'espace aérien de l'Amérique du Nord ainsi que des régions maritimes. L’alerte aérospatiale consiste à surveiller les objets aériens artificiels, suivre leur trajectoire, puis détecter, valider et signaler toute attaque contre l’Amérique du Nord, provenant d'avions, de missiles ou d'astronefs. Tout cela, par l’entremise d'ententes mutuelles avec d’autres commandements. Le contrôle aérospatial consiste à sauvegarder la souveraineté et la défense aérienne du Canada et des États-Unis. Dans le cadre du Renouvellement de l’Accord du NORAD, en mai 2006, une mission d'alerte maritime a été ajoutée, ce qui nécessite une conscience et une compréhension communes des activités menées aux États-Unis et au Canada, des approches maritimes, des secteurs maritimes et des voies navigables canadiennes.

Dans le but d'accomplir ces missions essentielles, le NORAD doit continuellement ajuster la structure de son organisation afin d’être en mesure de répondre aux exigences d’un monde en évolution. Le Commandant est nommé par le président des États-Unis et par le premier ministre du Canada, et il relève de ces deux dirigeants. Le quartier général est situé à la base aérienne Peterson, au Colorado. Le centre du commandement du NORAD et de l'U.S. Northern Command (USNORTHCOM) sert de point de collecte et de coordination centrale de données pour un système mondial de capteurs, conçu pour fournir au Commandant ainsi qu’aux dirigeants canadiens et américains une image exacte de toute menace aérospatiale ou maritime. Trois quartiers généraux régionaux subalternes reçoivent leurs directives du Commandant et des centres d’opérations aériennes, selon la zone dont ils sont responsables. La Région de l'Alaska du NORAD est basée à la base aérienne Elmendorf, en Alaska, la Région canadienne du NORAD est basée à la base des Forces canadiennes à Winnipeg, au Manitoba, et la Région continentale du NORAD est basée à la base aérienne Tyndall, en Floride.

Dans le but de mener à bien la mission d’alerte aérospatiale, le commandant du NORAD fournit une évaluation tactique intégrée des alertes et des attaques aux gouvernements du Canada et des États-Unis. Quant à la mission de contrôle aérospatial, le NORAD utilise un réseau de satellites, des radars basés au sol, des radars aéroportés, et des avions de chasse pour détecter, intercepter et si nécessaire, ouvrir le feu sur toute menace aérienne contre l'Amérique du Nord. Dans le cadre de la mission de contrôle aérospatial, le NORAD aide à la détection et la surveillance des aéronefs soupçonnés de trafic de stupéfiants illicites. L'information recueillie est alors transmise aux autorités policières afin d’aider à combattre le flot de drogues illégales qui entre en Amérique du Nord. Le commandement a instauré un concept pour mettre en œuvre sa nouvelle mission d’alerte maritime.

Grâce à une coopération binationale exceptionnelle, le NORAD s'est avéré efficace dans ses rôles de surveillance, d’alerte, et d’intervention. Le NORAD continue de jouer un rôle important dans la défense du Canada et des États-Unis, en évoluant continuellement afin de faire face aux nouvelles menaces. Les évènements du 11 septembre 2001 ont démontré le bien-fondé du NORAD pour la sécurité de l’Amérique du Nord. De nos jours, le NORAD fournit aux autorités civiles une puissante capacité d'intervention militaire pour contrer les menaces provenant de l’espace aérien.

Alors que les dirigeants du Canada et des États-Unis améliorent continuellement notre réaction à la menace terroriste, les compétences reconnues et les capacités uniques du NORAD demeure un élément essentiel à la défense de notre territoire.